Mood : conflictuelle

23 Jun

Ça tourne pas rond ; alors je m’oblige à ce travail d’écriture. Est-ce parce qu’on a rien à dire qu’on doit crier plus fort que les autres ?

Je me réveille en France. Je suis en liberté. Je me lève pour m’étirer. Pourquoi est-ce que cela ne me suffit pas ? Je peux même écouter France Inter : taxes, corruption à tous les étages, contributions, Toronto, réforme des retraites, amendements, mais surtout, ma culpabilité en forme de tasse à café emplie de rhum et jus de citron, et un pruneau d’Agen mis à gonfler. A chaque rasade nouvelle je mets un nouveau pruneau. Et Charmant, mon prince, qui n’arrive toujours pas. 07:32 h. J’entends la voix de Hélène : “mais, c’est idiot de faire ça ! Ne le fais et puis c’est tout”. Elle a raison. Marie-Claude me dirait la même chose. On partirait dans une délire genre “tout est fichu, il n’y a aucun espoir”,des choses comme ça. Ça nous passerait une partie de la matinée. C’est-à-dire, comme j’ai rendez-vous chez mon (cher) psychiatre, je m’entends avec cet homme, on s’amuse, on répète à chaque fois la même chose, dommage qu’il n’ait pas la radio, on écouterait ensemble le “Carrefour de Lodéon”, et puis pourquoi pas la météo

Comment peut-il supporter sa vie ?  toute la journée il écoute des gens qui lui expliquent comment ils ont échoué toute leur vie, ou qu’ils ont peur de l’échouer (il y en a qui ont un peu d’avance). J’ai honte de ne pas me contenter de ce que j’ai. Je pense à Saïd. Mais je n’ai plus d’argent du tout. Son fils va devoir arrêter ses études et ce sera ma faute. Si je l’aimais vraiment j’aurais pu économiser sur le tabac et le rhum. Et ce serait bon pour mon karma aussi. Quelle différence y-a-t’il entre une jolie fille et une épave ?  Quelques années, et ils ne font de pas réduction cette fois-ci. C’est plein pot.

Quel plaisir, quel bonheur d’être assise sur ma chaise, et de regarder cet écran lumineux. 07:45. Encore une goutte de potion magique et je vais aller promener le chien, dans la lumière de cette jolie journée d’été. Des sacs en papier avec des palettes de carton au distributeur. Ramasser les excréments. On n’est pas à la campagne ici.

Je vais laisser un post-it sur l’écran. Pour si jamais Charmant arrive.


.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: